Serge Poliakoff, Composition au fond bleu, 1954, Musée des Beaux-Arts de Nantes

Serge Poliakoff, Composition au fond bleu, 1954, Musée des Beaux-Arts de Nantes
Serge Poliakoff, Composition au fond bleu, 1954, Musée des Beaux-Arts de Nantes

mercredi 6 octobre 2021

Et tôt serons

 Compter les jours d'automne, lumières plus humaines jusqu'à ce que la herse de la pluie hache les roses et les feuilles des haies vives, et jusqu'au jour rabattu sur la terre comme moisson sous l'orage. Les chats rentrent dès qu'il pleut, les petits douillets comptables de neuf vies à se lustrer le poil, le rouge-gorge peut souffler, puisqu'il en reste un qui chante. Le temps passe, il a bien raison, à sa place  je ne m'attarderais pas, le temps n'a pas de temps à perdre, le temps ne nous regarde pas frémir sous les averses qui passent, le temps n'écoute pas les pétoires des chasseurs en treillis orange, aux trophées dérisoires, le temps mais nous nous en allons.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire