Vue de la fenêtre

Vue de la fenêtre
Vue de la fenêtre, H.C. 2018

jeudi 17 mai 2018

La guirlande de Flavie

Dans les rituels du printemps, voler un bouquet de lilas blancs, de lilas doubles si possible, s'étonner des fleurs au plus près du tronc des arbres de judée, il y en avait un, dans le jardin-de-devant de la maison de Villepreux -tu t'en souviendrais. En Toscane ils sont plus grands, ici un peu maigrelets guirlandes de fleurs mauves dans le jardin propret, tu t'étonnerais de mon goût soudain pour les fleurs, tu n'aurais pas tort, la guirlande est détour, la guirlande de Flavie, pas un jeu de salon, pas une bergerie non, j'y viens. Un des rituels de printemps, s'épuiser dans des oraux blancs que passent des jeunes gens qui pensent plus au printemps qu'aux oraux blancs. Ils défilent une semaine durant, dormeur du val, lettres persanes, meurtre de l'arabe, Camille, Horace, incendies, Eldorado, Thélème et compagnie, c'est un rituel éprouvant, ils sont charmants les jeunes gens qui n'ont pas assez révisé, qui n'ont pas lu ou pas aimé ou bien aimé mais ne se souviennent plus très bien, ne trouvent pas le mot qu'ils ont sur le bout de la langue, on patiente on s'agace, on encourage on admoneste et puis voilà qu'entre une Marine et une Zoé, après un Wandrille bredouillant une jeune fille se présente, qui s'appelle Flavie. C'est le défaut des prénoms rares, c'est la fonction des noms propres qui n'évoquent qu'un visage, je lis son nom et tu m'apparais, et se brouille alors sa bonne bouille de jolie brunette, et s'y substitue le souvenir d'un trait qui te signait: ta réticence à consentir qu'il y eût d'autres Flavies au monde, ta peine à partager ton prénom. Je peine à mon tour à écouter l'adolescente qui n'usurpe rien; elle a bien travaillé, elle sourit, elle nuance, je la félicite mais je peine et l'appelle Mademoiselle c'est désuet tant pis, je ne peux pas l'appeler Flavie.

1 commentaire:

  1. Traduction en Oc de Stéphane Lombardo:

    La garlanda de Flavie

    Dins leis rituaus de la prima, raubar un boquet de lilacs blancs, de lilacs dobles se se pòu, s'estonar dei flors au pus pròche dau tronc deis aubres de judèia, n'i aviá un, dins lo jardin-de-davans de l'ostau de Villepreux - t'enavisariás. En Toscana son mai grands, aicí un pauc maigrolets garlandas de flors mauvas dins lo jardin propret, t'estonariás de mon gust subran per lei flors, auriás pas tòrt, la garlanda es detorn, la garlanda de Flavie, pas un juec de salon, pas una bergerie nani, i vene. Un dei rituaus de prima, s'agotar dins d'oraus blancs que passan de jovents que pensan mai a la prima qu'ais oraus blancs. Desfielan una setmana de lònga, dormeur du val, lettres persanes, murtre de l'arabi, Camille, Horace, incendis, Eldorado, Thélème e compània, es un rituau deis esprovants, son charmants lei jovents qu'an pas pron revisat, qu'an pas legit ò que li a pas agradat ò pron agradat mai s'enavisan pus gaire ben, tròban pas lo mot qu'an sus lo cap de la lenga, òm pacienta òm s'agaça, òm encoratja òm semonça e puei vei qu'entra una Marina amb una Zoé, après un Wandrille bretonejant una joveneta se presenta que se sòna Flavie. Es lo defècte deis noms rare, es la fonccion dei noms pròpris qu'evòcan pas qu'una cara, legisse son nom e me pareisses, amb aquò se brolha son morincho de polida bruneta e s'i susbstiua lo remembre d'un trach que te signava : ta reticéncia a consentir que i aguèsse pas d'autrei Flavies au monde, ta pena a partejar ton pichòt nom. Arpatie a mon torn a escotar l'adolescenta qu'usurpa pas ren, a ben trabalhat, soguinha, nuança, li fau de compliments mai arpatie e la sòne Mademoiselle es compassat fai pas ren, la pòde pas sonar Flavie.

    RépondreSupprimer